• Eddy Zdziech président du VAFC

 #1084096  par NADIVAS
 
alVAro a écrit : 26 juin 2022, 21:54 @NADIVAS : il paie un loyer de 660k€ pour le stade, alors que l'entretien de ce dernier coûte 2 millions. Donc il est bel et bien subventionné.

Autre mensonge sur la partie loyer, Zdziech a bénéficié d'un rabais voté en Conseil Communautaire, justement pour le Covid. Nous étions allés assister à Conseil : Chris, Dooby59, Kamedaz de la Nungesphere et moi-même...
Merci pour cette réponse, en clair c'est encore un mensonge d'EZ, il doit vraiment être bon en musique car c'est le roi du Pipeau!
 #1084097  par Exocet
 
Comme disait Audiard, "les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait"...

Application du jour, la réponse du Zgeg à Degallaix... un paradigme du genre... tout y est, déni, victimisation, mauvaise foi, mensonges éhontés... plus c'est gros, plus il ose !


(VAFC) Eddy Zdziech répond à Laurent Degallaix
Publié le 25 juin 2022 à 7:41

Durant le Conseil communautaire de Valenciennes Métropole de ce jeudi 23 juin 2022, Laurent Degallaix a glissé entre deux délibérations une sortie très musclée contre Eddy Zdziech ; projet sportif, gestion financière, budget, vente du club, une charge en règle à laquelle le Président du VAFC répond.

Daniel Carlier : Quel est votre sentiment suite aux propos du Président de Valenciennes Métropole ?

Eddy Zdziech : Décidément, l’agressivité et la méchanceté de M. DEGALLAIX n’ont pas de limite. Que reproche t’il aux actionnaires du VAFC ? D’avoir repris un club en 2014 avec des fonds propres à – 10 millions d’€uros et de les avoir ramenés à + 7 millions ?

D.C : L’état des finances du club est-il inquiétant comme le sous-entend Laurent Degallaix ?

E.Z : Il peut parler du loyer du stade qui est, au demeurant, certainement le plus élevé en Ligue 2 avec près d’1 million d’€uros payé par le club à la CAVM. Qu’il soit rassuré, le club a toujours payé et paiera toujours son loyer y compris la part de 4 % de la billetterie. Malgré plusieurs demandes du club, Monsieur DEGALLAIX a décidé de maintenir cette part à 100 000 €uros même durant le Covid lorsque les matchs étaient à huis clos donc sans spectateur et sans recette pour le club !

D.C : Le VAFC est-il soutenu par les collectivités locales voire territoriales du Valenciennois ?

E.Z : Pour ce qui est du Football féminin, Monsieur DEGALLAIX, supporter de l’équipe de France et très fier d’avoir organisé la Coupe du Monde et souhaitant recevoir le Championnat d’Europe en 2025, ne verse aucun €uro pour soutenir le Foot féminin à Valenciennes dont les résultats sont exceptionnels pour une section créée il y a 5 ans.

Zéro pour les petites filles jusqu’aux séniors, Zéro pour les petits garçons jusqu’aux U15, Zéro pour le Futsal, Zéro sur toute la ligne pour la Ville de Valenciennes et pour la CAVM, zéro pour l’association et ses 450 licenciés de la section amateur, zéro pour le Centre de Formation classé aujourd’hui parmi les meilleurs en France et bien évidemment zéro pour l’équipe professionnelle.

Lors d’un 32ème de finale de coupe de France féminin contre Saint Denis au stade du Hainaut, et dont la recette a été utilisée pour offrir des jouets aux enfants malades du centre hospitalier de Valenciennes, la CAVM et son Président ont envoyé au VAFC une facture de location du stade de 10 000 €uros. Malgré plusieurs réclamations du club, Monsieur DEGALLAIX a maintenu sa décision.

D.C : Votre gestion financière du club est remise en cause. Que répondez-vous ?

E.Z : Enfin au sujet des finances du club, Monsieur DEGALLAIX affirme que des prud’hommes tomberont en septembre et que le club n’en aurait pas tenu compte. Il remet donc en cause et sans aucun fondement la gestion du club, de son Expert-Comptable, de son Commissaire au Compte et surtout de la DNCG qui n’a retenu aucune mesure contre le club lors de l’audition du 8 juin 2022 et ce pour la 3ème fois consécutive. Cela n’était encore jamais arrivé au VAFC.

D.C : L’affluence au Stade du Hainaut répond-t-elle à vos attentes ?

E.Z : Au sujet du stade du Hainaut, je rappelle que le VAFC est la 7ème affluence de Ligue 2 cette année. J’ai vu Mr DEGALLAIX très heureux lors du match PSG-Feignies. Il aurait dû être présent pour soutenir le club de Valenciennes lors de la réception de Sochaux le 14 mai 2022. Il aurait vu un stade plein comme un œuf et 22 000 supporters présents et heureux de voir leur équipe l’emporter et se maintenir en Ligue 2.

D.C : Quid de la vente du club ?

E.Z : Souhaiter à tout prix que ceux qui ont sauvé le club en 2014 laissent la place est totalement irrespectueux et peu reconnaissant du travail accompli depuis 8 ans. Certains ont la mémoire courte et la notion d’intérimaires ne peut s’appliquer au VAFC.

La seule priorité aujourd’hui est d’être focalisé sur la préparation de notre saison aux côtés de Nicolas Rabuel qui fait un travail remarquable depuis sa nomination.

D.C : Les fans du VAFC s’impatientent et le montrent ?

E.Z : Au contraire de Mr DEGALLAIX qui critique, invective mais ne soutient pas, je peux comprendre certains supporters qui s’impatientent et qui manifestent quelques fois de manière un peu excessive à mon égard mais qui sont toujours présents au stade pour soutenir leur équipe. Allez VA.
lubanski liked this
 #1084099  par chris59410
 
La réponse également cinglante du club de foot du Saint Waast Cheminot Football Club suite à l'altercation médiatique entre Laurent Degallaix et Eddy Zdziech...

https://www.facebook.com/SaintwaastChem ... 523298680/
‼️« 𝘾’𝙚𝙨𝙩 𝙪𝙣 𝙢𝙖𝙣𝙦𝙪𝙚 𝙙𝙚 𝙧𝙚𝙨𝙥𝙚𝙘𝙩 à 𝙡’𝙚𝙣𝙨𝙚𝙢𝙗𝙡𝙚 𝙙𝙪 𝙛𝙤𝙤𝙩𝙗𝙖𝙡𝙡 𝙙𝙚 𝙑𝙖𝙡𝙚𝙣𝙘𝙞𝙚𝙣𝙣𝙚𝙨 »

Le SCFC, ses licenciés, ses supporters, ses habitants des quartiers de St Waast, Cheminots et de Valenciennes, sont outrés des dernières déclarations dans la presse locale concernant le soutien des collectivités locales voire territoriales du Valenciennois.

Comment peut-on se plaindre de ne recevoir aucun euro pour soutenir les équipes d’une structure professionnelle qui génère des millions d’euros lorsque l’on décide de développer plusieurs pratiques, sans apport personnel et en laissant sans âme, par exemple, la pratique futsal des quartiers de Valenciennes.

Comment peut-on se plaindre de ne recevoir aucun euro pour soutenir les équipes d’une structure professionnelle qui génère des millions d’euros quand l’aide municipale aux « petits clubs », pour environ près de 200 licenciés pour chacun, s’échelonne entre 6000 € et 15 000 €. Et sans qu’aucun de nous en fasse l’étalage dans les journaux.

Pourquoi ? Car la Ville de Valenciennes nous a toujours soutenu malgré la conjoncture économique et sociale. Et ce soutien, qui s’est considérablement accru ces dernières années, va bien plus loin, avec la création d’équipements sportifs de dernière génération et d’un accompagnement structurel de son service des sports et de l’OVJS.

Et c’est avec ce soutien que le SCFC, tout comme le FC Dutemple, Valenciennes Summer, Valenciennes Le Cercle, Valenciennes Kocick, la JSCV et les 300 autres associations sportives, ne cesse de progresser d’années en années, dans un cadre idyllique et rassurant pour l’ensemble de ses licenciés.

Est-ce qu’un club comme celui du quartier de Dutemple se plaint lorsqu’il joue les premiers rôles face aux grandes écuries régionales dont les budgets est à multiplier par 5 voire 10 fois le leur ?

Est-ce que le SCFC se plaint lorsqu’il doit réussir à trouver les encadrements diplômés pour l’ensemble de ses équipes jeunes ?

Est-ce Summer, par exemple, doit se plaindre lorsqu’il doit faire face aux nouvelles dépenses de son équipe première qui monte au plus niveau départemental ?

Alors que « tout doit partir du monde amateur » aujourd’hui où est passé le « grand » club de notre territoire qui par le passé était proche des clubs de SA ville ? Ou est-il passé ce club qui rayonnait sur le territoire par sa politique d’insertion par le sport ?

Plus aucune équipe ne vient à notre rencontre alors que nous nous souvenons d’avoir accueilli les U17 nationaux sur notre terrain ou que les pros se déplaçaient à Dutemple.

Où sont nos jeunes de la ville dans le cursus de formation professionnelle ? Comment expliquer qu’un jeune de Valenciennes a dû s’exiler à Nîmes, pour peut-être devenir professionnel ? Comment expliquer qu’à un autre, l’exile sur l’île de beauté était sa seule solution ?

Où sont nos éducateurs de la ville qui encadraient à l’époque les équipes de notre « grand » club ?

L’explication vient peut-être du fait que l’on privilégie les territoires de l’avesnois, du Cambrésis ou du Douaisis au détriment de nos Valenciennois. Comme dans ce cursus de formation professionnelle financée par les instances du football, où la main n’est pas tendue aux acteurs de la vie associative de la ville de Valenciennes au profit de personnes dont l’objectif professionnel n’est pas d’entrer dans la vie active.

Cette attitude est un manque de respect à l’ensemble du football de Valenciennes. Elle va à l’encontre de la passion, du travail des hommes et femmes qui œuvrent au quotidien pour leur club.

Nous ne le cautionnons pas et nous le rappelons qu’à Valenciennes le football est soutenu dans tous ses quartiers, grâce au soutien sans faille de son Maire et ses élus, pour le bonheur de l’ensemble de ses concitoyens !

Les clubs de Valenciennes, c’est NOUS, ce sont ceux du monde amateur !

A bon entendeur
Exocet, NADIVAS, la vielle liked this
 #1084100  par LEONIDAS
 
en fait, zdziech veut des aides financières supplémentaires de la marie et donc des contribuables alors que lui est incapable de trouver des nouveaux partenaires financiers. Quand je dis incompétence totale,ce n'est pas pour rien :roll:
alVAro, chris59410, TLBXL et 2 others liked this
 #1084101  par alVAro
 
Son incompétence coûte 1.3 millions par an à la communauté. À multiplier par 8 ; tout ça pour de la soupe footballistique au stade...
chris59410 liked this
 #1084103  par jameswest
 
chris59410 a écrit : 27 juin 2022, 12:07 La réponse également cinglante du club de foot du Saint Waast Cheminot Football Club suite à l'altercation médiatique entre Laurent Degallaix et Eddy Zdziech...

https://www.facebook.com/SaintwaastChem ... 523298680/
‼️« 𝘾’𝙚𝙨𝙩 𝙪𝙣 𝙢𝙖𝙣𝙦𝙪𝙚 𝙙𝙚 𝙧𝙚𝙨𝙥𝙚𝙘𝙩 à 𝙡’𝙚𝙣𝙨𝙚𝙢𝙗𝙡𝙚 𝙙𝙪 𝙛𝙤𝙤𝙩𝙗𝙖𝙡𝙡 𝙙𝙚 𝙑𝙖𝙡𝙚𝙣𝙘𝙞𝙚𝙣𝙣𝙚𝙨 »

Le SCFC, ses licenciés, ses supporters, ses habitants des quartiers de St Waast, Cheminots et de Valenciennes, sont outrés des dernières déclarations dans la presse locale concernant le soutien des collectivités locales voire territoriales du Valenciennois.

Comment peut-on se plaindre de ne recevoir aucun euro pour soutenir les équipes d’une structure professionnelle qui génère des millions d’euros lorsque l’on décide de développer plusieurs pratiques, sans apport personnel et en laissant sans âme, par exemple, la pratique futsal des quartiers de Valenciennes.

Comment peut-on se plaindre de ne recevoir aucun euro pour soutenir les équipes d’une structure professionnelle qui génère des millions d’euros quand l’aide municipale aux « petits clubs », pour environ près de 200 licenciés pour chacun, s’échelonne entre 6000 € et 15 000 €. Et sans qu’aucun de nous en fasse l’étalage dans les journaux.

Pourquoi ? Car la Ville de Valenciennes nous a toujours soutenu malgré la conjoncture économique et sociale. Et ce soutien, qui s’est considérablement accru ces dernières années, va bien plus loin, avec la création d’équipements sportifs de dernière génération et d’un accompagnement structurel de son service des sports et de l’OVJS.

Et c’est avec ce soutien que le SCFC, tout comme le FC Dutemple, Valenciennes Summer, Valenciennes Le Cercle, Valenciennes Kocick, la JSCV et les 300 autres associations sportives, ne cesse de progresser d’années en années, dans un cadre idyllique et rassurant pour l’ensemble de ses licenciés.

Est-ce qu’un club comme celui du quartier de Dutemple se plaint lorsqu’il joue les premiers rôles face aux grandes écuries régionales dont les budgets est à multiplier par 5 voire 10 fois le leur ?

Est-ce que le SCFC se plaint lorsqu’il doit réussir à trouver les encadrements diplômés pour l’ensemble de ses équipes jeunes ?

Est-ce Summer, par exemple, doit se plaindre lorsqu’il doit faire face aux nouvelles dépenses de son équipe première qui monte au plus niveau départemental ?

Alors que « tout doit partir du monde amateur » aujourd’hui où est passé le « grand » club de notre territoire qui par le passé était proche des clubs de SA ville ? Ou est-il passé ce club qui rayonnait sur le territoire par sa politique d’insertion par le sport ?

Plus aucune équipe ne vient à notre rencontre alors que nous nous souvenons d’avoir accueilli les U17 nationaux sur notre terrain ou que les pros se déplaçaient à Dutemple.

Où sont nos jeunes de la ville dans le cursus de formation professionnelle ? Comment expliquer qu’un jeune de Valenciennes a dû s’exiler à Nîmes, pour peut-être devenir professionnel ? Comment expliquer qu’à un autre, l’exile sur l’île de beauté était sa seule solution ?

Où sont nos éducateurs de la ville qui encadraient à l’époque les équipes de notre « grand » club ?

L’explication vient peut-être du fait que l’on privilégie les territoires de l’avesnois, du Cambrésis ou du Douaisis au détriment de nos Valenciennois. Comme dans ce cursus de formation professionnelle financée par les instances du football, où la main n’est pas tendue aux acteurs de la vie associative de la ville de Valenciennes au profit de personnes dont l’objectif professionnel n’est pas d’entrer dans la vie active.

Cette attitude est un manque de respect à l’ensemble du football de Valenciennes. Elle va à l’encontre de la passion, du travail des hommes et femmes qui œuvrent au quotidien pour leur club.

Nous ne le cautionnons pas et nous le rappelons qu’à Valenciennes le football est soutenu dans tous ses quartiers, grâce au soutien sans faille de son Maire et ses élus, pour le bonheur de l’ensemble de ses concitoyens !

Les clubs de Valenciennes, c’est NOUS, ce sont ceux du monde amateur !

A bon entendeur
Pas mal,donc on apprend que 2 jeunes du Valenciennois sont obligés de partir dans des centres de formation autres que celui de VA !
chris59410 liked this
 #1084105  par fabva1
 
LEONIDAS a écrit : 27 juin 2022, 13:40 en fait, zdziech veut des aides financières supplémentaires de la marie et donc des contribuables alors que lui est incapable de trouver des nouveaux partenaires financiers. Quand je dis incompétence totale,ce n'est pas pour rien :roll:
Pire! Il a dégagé tous ceux qui étaient en place et qui amenaient ce qu'il fallait aux finances.
alVAro, chris59410 liked this
 #1084108  par LEONIDAS
 
LE HAC22a51a6b2eb319a4812fd4339abca5799ceb54bd.jpg
LE HAC22a51a6b2eb319a4812fd4339abca5799ceb54bd.jpg (148.22 Kio) Consulté 517 fois
campagne abonnement le hac, chez nous c'est "Abonnez vous", ça donne vachement envie :lol:
 #1084116  par senkitchi
 
Et oui
...

Zdiech est un égocentrique incompétent, qui gère notre club comme une petite PME familiale sans grande envergure et sans ambition au moyen d'un retro-managment digne des eighties.
 #1084124  par TOF1077
 
chris59410 a écrit :La réponse également cinglante du club de foot du Saint Waast Cheminot Football Club suite à l'altercation médiatique entre Laurent Degallaix et Eddy Zdziech...

https://www.facebook.com/SaintwaastChem ... 523298680/
‼️« 𝘾’𝙚𝙨𝙩 𝙪𝙣 𝙢𝙖𝙣𝙦𝙪𝙚 𝙙𝙚 𝙧𝙚𝙨𝙥𝙚𝙘𝙩 à 𝙡’𝙚𝙣𝙨𝙚𝙢𝙗𝙡𝙚 𝙙𝙪 𝙛𝙤𝙤𝙩𝙗𝙖𝙡𝙡 𝙙𝙚 𝙑𝙖𝙡𝙚𝙣𝙘𝙞𝙚𝙣𝙣𝙚𝙨 »

Le SCFC, ses licenciés, ses supporters, ses habitants des quartiers de St Waast, Cheminots et de Valenciennes, sont outrés des dernières déclarations dans la presse locale concernant le soutien des collectivités locales voire territoriales du Valenciennois.

Comment peut-on se plaindre de ne recevoir aucun euro pour soutenir les équipes d’une structure professionnelle qui génère des millions d’euros lorsque l’on décide de développer plusieurs pratiques, sans apport personnel et en laissant sans âme, par exemple, la pratique futsal des quartiers de Valenciennes.

Comment peut-on se plaindre de ne recevoir aucun euro pour soutenir les équipes d’une structure professionnelle qui génère des millions d’euros quand l’aide municipale aux « petits clubs », pour environ près de 200 licenciés pour chacun, s’échelonne entre 6000 € et 15 000 €. Et sans qu’aucun de nous en fasse l’étalage dans les journaux.

Pourquoi ? Car la Ville de Valenciennes nous a toujours soutenu malgré la conjoncture économique et sociale. Et ce soutien, qui s’est considérablement accru ces dernières années, va bien plus loin, avec la création d’équipements sportifs de dernière génération et d’un accompagnement structurel de son service des sports et de l’OVJS.

Et c’est avec ce soutien que le SCFC, tout comme le FC Dutemple, Valenciennes Summer, Valenciennes Le Cercle, Valenciennes Kocick, la JSCV et les 300 autres associations sportives, ne cesse de progresser d’années en années, dans un cadre idyllique et rassurant pour l’ensemble de ses licenciés.

Est-ce qu’un club comme celui du quartier de Dutemple se plaint lorsqu’il joue les premiers rôles face aux grandes écuries régionales dont les budgets est à multiplier par 5 voire 10 fois le leur ?

Est-ce que le SCFC se plaint lorsqu’il doit réussir à trouver les encadrements diplômés pour l’ensemble de ses équipes jeunes ?

Est-ce Summer, par exemple, doit se plaindre lorsqu’il doit faire face aux nouvelles dépenses de son équipe première qui monte au plus niveau départemental ?

Alors que « tout doit partir du monde amateur » aujourd’hui où est passé le « grand » club de notre territoire qui par le passé était proche des clubs de SA ville ? Ou est-il passé ce club qui rayonnait sur le territoire par sa politique d’insertion par le sport ?

Plus aucune équipe ne vient à notre rencontre alors que nous nous souvenons d’avoir accueilli les U17 nationaux sur notre terrain ou que les pros se déplaçaient à Dutemple.

Où sont nos jeunes de la ville dans le cursus de formation professionnelle ? Comment expliquer qu’un jeune de Valenciennes a dû s’exiler à Nîmes, pour peut-être devenir professionnel ? Comment expliquer qu’à un autre, l’exile sur l’île de beauté était sa seule solution ?

Où sont nos éducateurs de la ville qui encadraient à l’époque les équipes de notre « grand » club ?

L’explication vient peut-être du fait que l’on privilégie les territoires de l’avesnois, du Cambrésis ou du Douaisis au détriment de nos Valenciennois. Comme dans ce cursus de formation professionnelle financée par les instances du football, où la main n’est pas tendue aux acteurs de la vie associative de la ville de Valenciennes au profit de personnes dont l’objectif professionnel n’est pas d’entrer dans la vie active.

Cette attitude est un manque de respect à l’ensemble du football de Valenciennes. Elle va à l’encontre de la passion, du travail des hommes et femmes qui œuvrent au quotidien pour leur club.

Nous ne le cautionnons pas et nous le rappelons qu’à Valenciennes le football est soutenu dans tous ses quartiers, grâce au soutien sans faille de son Maire et ses élus, pour le bonheur de l’ensemble de ses concitoyens !

Les clubs de Valenciennes, c’est NOUS, ce sont ceux du monde amateur !

A bon entendeur
Prends ça dans la gueule rigolo.
St Waast, mon père y a joué dans les années 70, les pros venaient souvent s'entraîner là-bas à cette époque.
Mais c'était une autre époque.
jesko liked this
 #1084175  par antimoine
 
vafcl2 a écrit : 27 juin 2022, 19:55 Je crois qu il demandera pas de droit de réponse au président de saint waast :lol:
Il aurait au minimum du signer de son nom !! ! au moins que .... :lol: :lol: :lol:
  • 1
  • 559
  • 560
  • 561
  • 562
  • 563
  • 570